mardi 25 août 2009

La Grèce de Parménion


Parménion, jeune spartiate au caractère farouche et déterminé, solitaire en raison de son métissage (sa mère est macédonienne), est le héros de cette épopée uchronique au coeur de la Grèce antique. Parménion, grand stratège spartiate au destin heurté et chaotique, se voit appelé à se lancer dans un combat sanglant et sans merci contre l'Esprit du Chaos, l'esprit du mal et de la désolation: entre courage épique, fidélité aux valeurs humaines, abnégation et faiblesses, entre voyages guerriers et aventures dans les limbes enchantées, il tiendra la destinée de l'Humanité au bout de son épée, au bout de son courage et ses croyances, aux côtés des plus grands conquérants que sont Philippe de Macédoine et Alexandre le Grand. Parviendra-t-il à contrer les desseins mortifères du Chaos, cette entité immortelle qui ne vit que du sang et de la souffrance des hommes?
David Gemmell plonge son lecteur dans une Grèce divisée en cités-états dont certaines brillent plus que d'autres: Athènes, Sparte et Thèbes se disputent la suprématie politique et militaire. Sparte à l'orgueil terrible et exclusif, Sparte qui, avec ses 300 combattants tint en échec l'armée d'invasion venue de Perse, est respectée et crainte. Sparte qui apprend à ses enfants, garçons et filles, à se battre jusqu'au bout de leurs forces, à ne jamais renoncer et à être fier de leur appartenance à la cité! Sparte et sa discipline d'airain, Sparte et sa philosophie dépouillée qui façonnent des soldats d'une redoutable détermination, d'une maîtrise consommée du combat et d'un courage exacerbé.
Parménion, le métis chahuté et maltraité par ses compagnons de caserne, est un des adolescents les plus prometteurs: sa sagacité, son intelligence, son coeur et son appétit de reconnaissance et d'amour sont autant de pépites à exploser pour la grandeur de Sparte. Mais c'est sans compter sur la toile invisible que tissent, sur fond d'éternité, les forces spirituelles et magiques: pour que Parménion puisse être un rouage essentiel du Grand Oeuvre, il doit être isolé pour nourrir dans l'intimité de sa chair une rancoeur sourde pour y puiser la force de se lever contre sa cité-mère, pour y puiser les éléments qui feront de lui une arme dans le combat éternel entre la Source et le Chaos....inexorablement son destin lui échappe pour le placer sur une route où il croisera et rencontrera les plus grands hommes de son siècle.
"Le lion de Macédoine" est une tétralogie au souffle épique prenant et trépidant: peu à peu le récit glisse de biographie romancée de Parménion à l'histoire d'une lutte immémoriale entre le Bien (la Source) et le Mal (le Chaos) au cours de laquelle les interventions magiques de Témis, Dérae, Aristote (l'homme aussi sage que pleutre, qui déambule au gré des portails enchantés d'une époque à une autre, d'une dimension à une autre, et qui sera, quelques temps, le précepteur d'Alexandre) ou du peuple de l'Enchantement et les passages gardés par des portails oubliés ouvrant sur des mondes à venir ou revisités, apportent une dimension fantastique et une touche de fantasy bienvenue.
David Gemmell touche du doigt une question qui taraudera toujours l'Humanité: le Bien peut-il vaincre le Mal qu'il crée implicitement? En effet, conditionner la rancoeur de Parménion pour qu'il devienne une pièce maîtresse sur l'échiquier de cette lutte ne provoqua-t-il pas l'émergence du Chaos lors de l'union d'Olympia et de Philippe? Cette nuit sacrée qui engendra Mal et grain de sable imprévu dans l'engrenage de la prédiction, était-elle prévue et donc fondamentale? L'interaction intime entre la Source et le Chaos est l'indéchiffrable voie que l'Homme tente de lire et d'éclairer par ses actes les plus inattendus....ainsi Alexandre au soir de sa jeune vie, pied de nez ultime à l'Esprit du Chaos qui lentement grignotait sa volonté.

"Le lion de Macédoine" est une tétralogie d'une excellente facture tant sur le plan de l'écriture que de l'intrigue et de l'ambiance. Le lecteur se laisse emporter par le souffle héroïque de l'histoire de la Grèce antique et les interventions du monde spirituel et enchanté. Une très très belle lecture!


Romans traduits de l'anglais (GB) par Eric Holweck, traductions révisées par Thomas Day




6 commentaires:

cecile a dit…

Quel souvenir que cette trilogie! je l'ai lu il y a 6 ans déjà et j'ai gardé intacte cette sensation d'être emportée dans le monde que nous propose David Gemmell! c'était vraiment une trilogie que j'ai adorée.

Flo a dit…

Je ne suis pas très attirée par cette période de l'Histoire mais par contre, j'espère bien découvrir Gemmel avec un autre titre

La liseuse a dit…

Je pense la lire un jour cette tétralogie. L'histoire de Parménion m'intéresse vraiment et ton avis me conforte dans mon choix. Mais j'ai déjà la ssérie "Rigante" du même auteur à lire...

freude a dit…

Jamais lu cet auteur, c'est peu-être l'occasion de le découvrir, mais si je ne suis pas trop SF.

Kali a dit…

Grèce antique, uchronie... Et ton enthousiasme en prime... Hop, je dégaine illico mon carnet de LAL!

Hydromielle a dit…

Raaaaaaaaaaaaaaaa Gemmell je suis super fan. Cette série est pas mal, j'avais vraiment l'impression de me trouver sur place.