dimanche 28 mars 2010

Dimanche poétique # 15

Je reprends le chemin poétique de ces dimanches si doux et si attendus, organisés par Celsmoon, avec un poète africain francophone (Sénégal), Birago Diop (1906-1989) (Merci Mirontaine pour ce recueil de poèmes africains, connus et inconnus).

Bal

Une volute bleue, une pensée exquise
Montent l'une sur l'autre en un accord secret
Et l'état rose tendre qu'un globe tamise
Noie un parfum de femme dans un lourd regret.

Le lent lamento langoureux du saxophone
Egrène de troubles et indistincts accords
Et son cri rauque, saccadé ou monotone,
Réveille parfois un désir qu'on croyait mort.

Arrête Jazz, tu scandes des sanglots, des larmes
Que les coeurs jaloux veulent garder seuls pour eux.
Arrêt ton bruit de ferraille. Ton vacarme
Semble une immense plainte où naît un aveu.

Les compagnons de voyage poétique de Celsmoon vous offrent ici leurs trouvailles.

2 commentaires:

bookworm a dit…

Je ne connaissais pas. Merci pour la découverte.

Mango a dit…

Passionnée de jazz,un fils jouant du saxo depuis des années, comment ne pas apprécier ce poème?