samedi 30 décembre 2006

Histoire d'une mante religieuse


"La voleuse d'hommes", un roman où le fantasme, l'imagination et la réalité sont imbriqués fortement.
Histoire d'une femme caméléon, Zénia (prénom d'amazone, non ? ), entre dans l'intimité de trois amies et leur prend (à la hussarde) leur homme.
Cette drôlesse de Zénia, fait en sorte d'inventer une histoire qui lui apportera l'intérêt, la compassion puis l'amitié de ces trois femmes : l'intellectuelle (prof de fac en histoire), la chef d'entreprise et la bohême (qui suit les principes philosophiques du boudhisme).
Trois parcours, trois histoires différentes, trois rapts distincts.
La souffrance est des deux côtés.... Le lecteur s'en rend compte très vite et ne peut totalement détester Zénia. L'auteur tient son lecteur en haleine jusqu'au bout, jusqu'à la délivrance de ces femmes, de ces quatre héroïnes. En fait, Zénia n'est que le catalyseur de la vie, du malaise du couple, elle est le génie qui traverse la vie des Hommes pour les amener à ouvrir leurs yeux et leur coeur. Zénia, à la fois lutin destructeur et ange. Zénia, serait-elle une âme qui n'a pu être réincarnée et qui cherche à se trouver ? Une âme qui erre entre deux mondes et qui souhaite enfin le repos ?
Une histoire de femmes faibles et fortes à la fois, courageuses et viles, menteuses et droites, cruelles et tendres, amoureuses et haineuses, une histoire d'une génération perdue qui ne se reconnaît pas dans le monde tel qu'il est, sans idéaux ni rêves.
On peut être chacune de ces femmes au cours de notre vie....

Roman traduit de l'anglais par Anne Rabinovitch

5 commentaires:

Lou a dit…

J'aime beaucoup Margaret Atwood, qui occupe également une bonne place dans ma PAL :o) Je retiens ton commentaire pour une prochaine lecture... et si tu ne l'as pas encore lu, je peux te conseiller par exemple "the Edible Woman", sur une jeune femme, son destin et les influences qu'elle subit (sera-t-elle ce qu'on attend d'elle ou fera-t-elle ce qu'elle veut ? et que veut-elle en réalité ?)...

Katell Bouali a dit…

Je remercie de ton passage sur le blog. "The edible woman" a-t-il été traduit en français? Je suis nulle en langue étrangère, hormis en latin et grec ancien, je ne parle aucune langue (l'allemand est bien loin)! Si le titre existe en français, je le lirai avec plaisir. Merci pour le conseil de lecture, lou!

Allie a dit…

Je n'ai encore jamais lu Margaret Atwood. Il me tente bien celui-là! J'en ai un autre dans ma PAL, "Le tueur aveugle"...

Katell Bouali a dit…

@allie: j'ai aussi "Tueur aveugle" dans ma PAL! Je pense que tu aimeras "La voleuse d'homme": non seulement l'écriture est très belle et très agréable mais les sujets abordés sont très bien amenés et intéressants. une excellente lecture!

Anonyme a dit…

merci