mercredi 26 novembre 2008

Derniers feux de l'automne

Parce que dans quelques jours le compte à rebours de Noël va commencer, parce que dans quelques jours l'automne n'aura plus la même saveur, parce que bientôt il n'y aura plus une feuilles accrochée aux branches, j'ai envie de vous parler d'un album que je trouve très beau et très poétique: "L'automne de l'ours brun".
C'est l'automne, les forêts d'Hokkaido arborent leurs parures de feu, la luminosité devient de plus en plus limpide et deux masses noires s'approchent. Qui sont-elles? Deux ours bruns, la mère et son petit qui se gorgent de raisins sauvages juteux, qui remplissent leur ventre avant l'hibernation. Ce soir, l'ourson assistera à sa première chasse au saumon et son coeur en palpite d'émotions. Il n'est guère facile d'attraper un saumon surtout lorsque l'on n'a pas d'emblée imité Maman! Lorsqu'enfin l'ourson se saisit d'un saumon, il le déguste, le savoure à sa juste valeur: celle de l'autonomie qui se profile, celle du fruit de son effort, celle du passage à l'âge adulte.

La nuit est splendide, la lune scintille et fait miroiter ses rayons sur la rivière. C'est l'heure de la rêverie, de l'envol de l'imaginaire....et un poisson d'or immense se dessine sur l'eau. Maman ours est amusée par l'imagination de son ourson: la lune projette les désirs les plus grands, les plus inaccessibles dans la douceur d'un halo doré.

Le texte est simple et poétique, laissant l'atmopshère particulière de cette belle journée d'automne envahir le lecteur, petit ou grand; il le berce doucement et l'emmène dans un beau voyage. Le texte est également servi par de superbes illustrations, aux mouvements d'une grande beauté et aux couleurs extraordinaires.

Vous pouvez feuilleter quelques pages en cliquant ICI .

2 commentaires:

lamia a dit…

Bonjour katell,

en effet quel splendide album, j'aime beaucoup cet auteur-illustrateur. De beaux textes et de magnifiques illustrations. On sent l'odeur de la forêt en te lisant.

Mirontaine a dit…

C'est un bien bel album qui plairait à Pierric.Je le note en souvenir de cet automne...