dimanche 3 août 2008

JO-5


Dans 5 jours les Jeux Olympiques de Pékin commenceront par une, certainement, grandiose cérémonie d'ouverture qui ne sera, hélas, pas boycottée par les grands de ce monde.

Remarquez, je me suis toujours demandée pourquoi Pékin avait remporté l'organisation des JO 2008: pour son côté démocratie montante? Sa tolérance vis à vis du Tibet? Son ouverture d'esprit (d'entreprise) au monde (des marchands)?

Pour vous faire patienter, un premier clip:

12 commentaires:

Naina a dit…

C'est une bonne question que tu poses. Sans doute que le pays a les JO parce qu'ils représentent beaucoup au niveau économique. Mais ce n'est que mon avis.

Cette période de JO est l'occasion pour moi de lire de la littérature chinoise (d'auteurs toujours en Chine ou exilés). Et j'ai dans ma PAL un roman qui a été interdit en Chine. C'est peut-être le moment de le lire et d'en parler.

La vidéo est très bien. J'ai vu les trois sur Youtube. Bonne initiative des créateurs.

Naina a dit…

Une rectification : je voulais dire que le pays représente beaucoup sur le plan économique.

Georges F. a dit…

Que peut-on faire en tant que blogueurs ? Relayer les trois films d'Ariane Mnouchkine, oui, bien sûr. Et je le ferai.
Je crois que nous pourrions aussi, comme le suggère Naina, faire un zoom sur la littérature chinoise interdite en Chine. Après tout, dans les jeux d'origine, il n'y avait pas seulement une paix généralisée à respecter par tous les pays participants. Il y avait aussi des épreuves artistiques. De mémoire, sculpture et poésie.

Mais quelles oeuvres mettre en avant ? Mon inculture en ce domaine est abyssale. Qui pourrait nous éclairer ?

Odilette a dit…

je partage ton opinion et je relaie la vidéo
merci
O.

La liseuse a dit…

L'argent est et sera toujours le nerf de la guerre malheureusement.

Quel rôle va jouer la pollution dans tout ça... certains sportifs comme Sylvain Chavanel (cyclisme) ne veulent pas s'y rendre à cause des risques liés à la pollution.

rachel a dit…

ouep...pessimiste que je suis en ce moment je viens de me revoir le "jardinier fidele"...ouep pas besoin de chercher plus loin...et pourquoi pessimiste?..bin qu'est-ce qu'on peut faire?...relayer ces videos?...ouep et apres? cela va faire comme la birmanie...rien, que dale....

Katell a dit…

@naina: Pourrais-tu nous donner des idées de lectures chinoises subversives? Je vais aller voir chez toi ;-)
@georges f.: bonne question cher georges. Je ne suis guère fine connaisseuse côté auteurs chinois mis à l'index. Je pense qu'en allant faire un tour chez Naina nous trouverons des idées!
@odilette: merci odilette :-)
@la liseuses: la pollution est une question préoccupante en Chine (pas pour les dirigeants mais pour les écolos du monde entier). Il faut savoir que pour préparer ces JO, Pékin a détruit la mejeure partie des vieux quartiers de la ville, ceux qui étaient chargés d'histoire et de beauté. Une manière comme une autre de faire table rase du passé.
S'il n'y avait encore que les risques liés à la pollution...les poulets sont chargés à bloc d'amphétamines et autres horreurs dopantes!
Dommage que la sueur des efforts fournis par les sportifs de haut niveau ne les ait pas fait renoncer à ces JO...Ahhh que l'on est loin de 1980 et le boycott des JO de Moscou :-o
@rachel: on ne peut pas dire que je sois optimiste mais ces clips sont malgré tout une manière de protester, à notre échelle. Quant aux décisions politiques....avec un président de la République tel que NS, il ne fallait pas s'attendre à quelque chose de glorieux et grand....on a le président que l'on mérite (même si à titre personnel, j'estime que je suis loin d'avoir mérité une telle horreur! mais plus de 53% de mes concitoyens ont pensé qu'il était l'homme de la situation!). Personne ne dit rien au plus haut niveau de l'Etat par peur de quoi? Des contrats qui risquent d'être perdus? J'ai lu dans un éditorial de la presse régionale, que la France n'avait jamais été aussi bien en cour à Pékin que lorsqu'elle ne s'allongeait pas devant le régime pékinois et qu'elle vendait des frégates à Taïwan....comme quoi, fayoter ne rapporte pas tant que cela: notre NS devrait lire un peu plus l'histoire, non?

cathulu a dit…

http://www.katherine-pancol.com/ là à la date du 5 août tu trouveras un billet édifiant ...

Katell a dit…

@cathulu: merci pour le lien. J'avais oublié cet aspect hideux des pays totalitaires lorsqu'il s'agit de domaine sportif! J'ai oublié de mentionner cette odieuse et inique obligation de gagner des athlètes chinois. Merci de me l'avoir rappelé :-)

rachel a dit…

bin disons que mon propos n'etait pas de cet ordre...politique..et pour l'histoire en chine ce n'etait pas les memes...en france non plus..et on ne sera jamais rien des tractations cachees (comme aujourd'hui d'ailleurs, a savoir ce qui a ete fait)...mon propos tenait plus de l'ordre du comportement des "occidentaux" actuels...on consomme les malheurs humains comme on consomme tout d'ailleurs....on a parle de la birmanie car il y a eu une revolte...aujourd'hui plus rien...on parle du tibet et de la chine car il y a les JO...mais l'apres JO les tibetains auront toujours les memes problemes que l'avant JO mais on ira parler d'autres malheurs sans rien arranger...et ainsi de suite....on a parle du darfour car il y a eu le scandale de cette ONG...et ainsi de suite...;o)...
franchement je reve que c JO soit un fiasco...mais cela va apporter quoi...bref pessimiste oui...

Georges F. a dit…

J'ai relayé, à ma façon, ces trois films sur mon blog. Mais j'aimerais vraiment poursuivre maintenant avec plusieurs zooms sur la littérature chinoise mal-pensante. A ce stade, je ne vois rien venir. Qui peut me proposer, ne seraient-ce que des titres à mentionner ? Faites-le ici, ou directement sur mon blog (excusez-moi pour ce squat, il y a urgence).
Merci.

Katell a dit…

@rachel: C'est vrai ce que tu dis, les catastrophes ponctuelles font parler de la détresse de certains pays et ensuite, ces derniers sombrent dans l'oubli médiatique. Le problème tibétain date de plus de 50 ans et est connu de tous les politiques sans que rien ne change. Il n'empêche qu'il faut en parler même si on a l'impression que cela ne sert à rien.
@george f.: pas de souci pour le squat ;-)