mercredi 13 mai 2009

Monstres, dents longues et aventure


Max est un petit garçon comme il en existe beaucoup: il a du caractère et lorsqu'il n'accepte pas une remontrance, il enfile son costume de loup. Et une fois ce costume de loup enfilé, les bêtises ne tardent pas à se succéder jusqu'à ce qui doit arriver arrive: la punition!

Souvent, les punitions aident à réfléchir et parfois la réflexion entraîne bien loin les pensées du puni.

Max embarque donc sur un bateau, navigue des jours et des jours, une année entière, pour accostersur l'île des Maximonstres. Qu'ils sont terriblement affreux et dentus ces Maximontres, ils ne font même pas peur et Max les domptent en clin d'oeil. Une monstrueuse maxi fête est organisée au cours de laquelle Max devient le roi des Maximonstres. Seulement voilà, Max commence à se languir du giron maternel et prend le chemin du retour, abandonnant les Maximonstres bien tristes de perdre un roi si formidablement monstrueux! Mais que trouvera Max à son retour?

"Max et les Maximonstres" est un album dont on ne se lasse pas et qui est un incontournable de la littérature jeunesse.

Il faut dire que la construction est bien menée: la relation d'ordre (les bêtises, la punition, le rêve, le retour à la réalité) permet de plonger, tête baissée, dans le rythme du récit, permet à l'enfant de s'identifier au jeune héros rebelle. Max revêt son costume de loup pour agacer sa mère, il va jusqu'au bout de son mécontentement, il provoque en faisant ses bêtises une par une, crescendo pour bien malmener la patience maternelle. La symétrie est parfaite entre le rêve et la réalité (Max reproduit le discours maternel "Vous irez au lit sans souper!" devant les Maximonstres qui abusent de sa patience), Max est à la recherche de l'amour maternel, peut-être perdu en raison de son altercation avec sa mère; quant à la chute "tout chaud" elle est délicieusement double: abrupte (elle rappelle la chute de la comptine "la souris verte") ou plus profonde, plus intime: la réalisation du voeu le plus cher de notre rebelle Max, la quête de l'amour maternel mais aussi l'expression de la relation mère-enfant au coeur de laquelle le conflit permanent entre amour étouffant et amour révolté scande la vie de tout enfant. On veut être libre mais en même temps on n'a besoin que d'une seule chose: le creux chaud des bras maternels! Ces merveilleux bras qui seront toujours là, même après de bien longs voyages, même après bien de longues années. Maurice Sendak a bien perçu et retranscrit, tant par l'illustration que par le texte, l'inconscient enfantin pour le plus grand bonheur des lecteurs, jeunes et moins jeunes (Ici, on en parle vraiment bien)!

Un album à mettre dans toutes les bonnes bibliothèques et entre toutes les mains!

L'avis de antigone malice

La bande annonce du film inspiré de ce merveilleux album ici . Il sort en France en octobre prochain (le 14 pour être précise)....à vos agendas!

14 commentaires:

Flo a dit…

Que de souvenirs d'enfance !! Il est toujours dans ma bibliothèque perso.

Emmyne a dit…

Incontournable en effet !!! J'ai sorti l'agenda.

lamia a dit…

Incontournable et surtout indispensable.
Ton analyse est excellente, et ce que j'aime aussi dans cet album, c'est la progression images-texte, plus la colère de Max sort, plus le texte disparaît pour faire place à l'émotion.
C'est un album que j'adore.

Malice a dit…

Et bien moi aussi je dirai la même chose que Lamia. Moi j'ai surtout découvert cet album l'année dernière.
Oui j'avoue et je trouve que c'est une petite merveille ;-)

Lyra Sullyvan a dit…

Ahh, les bons vieux souvenirs! J'ai hâte d'aller voir le film (et d'offrir le bouquin à ma nièce dans 2 ans :D - quand elle aura trois ans).

Au passage, amusant ton gardien de blog ^^

Karine :) a dit…

IL me dit quelque chose ce livre, mais je ne parviens pas à savoir pourquoi! Quoi qu'il en soit, ça semble tout cute!

freude a dit…

Je ne savais pas pour l'adaptation ciné ! Vivement !

pagesapages a dit…

Alors, je viens ici pour trouver la sérénité et tu viens me rappeler ma croix ??? Pfff...
Il y a à peu près un mois, je l'ai demandé à la bibliothécaire. Je te fais le dialogue.
Elle - Ah oui ! Super cet album ! Je vais vous le trouver.
Moi - Oh, ne vous embêtez pas (elle était occupée), je le prendrai la semaine prochaine.
Elle - ça me fait penser que je ne l'ai jamais raconté à mon fils.
Moi - Ah bon ? et blablabla...
Et maintenant, l'album de Max il est chez elle, et comme elle oublie de le ramener je ne peux pas l'emprunter pour MON fils à la bibliothèque.
Bouhouhou....
(c'est l'histoire d'un drame, mon truc)
Enfin, tout ça pour dire que j'adore ce livre !!!
:-)

BelleSahi a dit…

Cet album fut le premier album de littérature jeunesse à aborder le thème de l'imaginaire. Il a donc été celui qui a fait faire un virage à la littérature jeunesse. C'était dans les années 1950.

Katell a dit…

@flo: comme quoi, c'est vraiment un essentiel ;-)
@emmyne: j'ai tout de suite noté la date lorsque je susi tombée dessus!
@lamia: merci pour ta remarque qui enrichit mon billet. Je n'ai pas assez insisté sur cet aspect, essentiel, de l'illustration: la colère de Max en adéquation avec la luxuriance progressive de l'environnement imaginaire!
@malice: Cet album jusqu'à cette année n'était pas dans ma bibliothèque personnelle...il est souvent en double exemplaires dans les écoles ;-) Mais je suis ravie de l'avoir enfin pour moi toute seule ;-)
@lyra: C'est un livre qui plaît dès la petite section!!!
Mon gardien de blog est un ange de sagesse et intraitable quand il le faut....comme tous les matous du monde!
karine :) : tu as du l'avoir entre les mains lorsque tu étais petite!!!
Max est trognon comme les monstres!
@freude: oui, nous allons attendre avec impatience la sortie française du film!!
@pageapages: vraiment, désolée. Tu peux peut-être séquestrer ta bibliothécaire?
@bellesahi: merci pour cet apport historique important!!! Une page fut tournée pour la littérature jeunesse qui se voit dès lors dotée d'encore plus de beaux textes et de belles images!!!

Hambreellie a dit…

Je découvre petit à petit les albums jeunesse, alors celui-ci je note !!!

calypso a dit…

Je ne me souvenais plus de l'histoire mais j'ai reconnu très vite la couverture de ce livre lu dans mon enfance... souvenirs...

mammig a dit…

j'adore ce livre et mes garçons aussi, tu m'apprends pr le film, j'en connais qui vont être ravis ;-) de cette nouvelle.

Eugénie a dit…

Oh oui !!!
Le livre est génial et la bande annonce du film est fantastique !!!