dimanche 31 janvier 2010

Dimanche poétique # 11

L'an dernier, Joël Bastard, poète contemporain, était en "résidence de poète" à Guingamp. Une envie de faire découvrir une poésie en prose proche du haïku....Un extrait de son recueil "Au dire des pas" (2003)



Les nuits d'été, il y a comme un bruit d'eau à l'intérieur des arbres. Comme un transfert de fraîcheur qui profiterait de l'obscurité pour passer d'un instant à l'autre.

(photographe: moi)

Les compagnons de voyage de Celsmoon sont ici .

7 commentaires:

cathulu a dit…

Très jolie photo et très joli texte , pour se souvenir de l'été !:)

brigitte a dit…

"Dans la roche, souvenance de ses pieds. Pas à pas le mot suivant souvenez-vous de moi, une fleur en passant."
Merci Katell de nous rappeler les beaux textes de Joël Bastard.

"Une fleur en passant ..."
dans Casaluna.

bookworm a dit…

Merci pour la découverte.

L'or des chambres a dit…

Magnifique oui... Quelques mots pleins de fraicheur... Et la photo qui donne envie d'été... Mais ce n'est pas encore pour tout de suite !

aBeiLLe a dit…

Très joli! Et ta photo aussi! :o)

Marie a dit…

Des vers très apaisants, zen...
Merci pour cette découverte !

Hambreellie a dit…

Oui c'est bien vrai :)