lundi 20 août 2007

Bretonneries


« Ce recueil de nouvelles a été publié à l'occasion de la Quinzaine des éditeurs de Bretagne de mai 200, à partir d'un appel à candidatures lancé par le Centre Régional du Livre en Bretagne, auprès des éditeurs installés dans la région. »


Le thème retenu « Libraires, librairies ». Huit nouvelles ont été sélectionnées par un jury de libraires bretons. Il est à noter qu'une d'entre elles est écrite en breton...sans traduction française (dommage pour les non bretonnants!).
La lecture du recueil est plaisante et fait se promener le lecteur au coeur d'un sujet qui tient à coeur de tout LCA: les livres, les librairies, enfin tous les lieux où les livres et la lecture ont une place essentielle.
La première nouvelle « Sol invictus » de Fabien Lécuyer prend le lecteur aux tripes: c'est de l'émotion faite mots! Ce vieux couple qui vient prendre son thé ou son café dans le café librairie tenu par Rachel et qui se lit mutuellement des passages du livre où chacun est plongé jusqu'au jour où le vieux monsieur vient seul. Une conversation intime muette entre Rachel et lui commence au fil des passages, des mots ou noms soulignés et des photos glissées entre les pages d'un livre. Le lecteur lit la gorge serrée la nouvelle et ne peut s'empêcher de verser des larmes lorsqu'il en achève la lecture.
Le ton est donné: le caractère « du » (noir en breton) de l'âme bretonne, bercée par les légendes des landes et des côtes battues par le vent, s'épanouit dans la plupart des nouvelles du recueil: « Libre Stance! », « Tir na nOg » et « Sous le sable » où un certain pessimisme pointe le bout de son nez, où la foi dans le progrès est tout sauf joyeuse. Des propos qui font réfléchir et qui portent cependant une note d'espoir grâce aux livres, eux qui finalement résistent à tout même au pire!


Il va sans dire que la dernière nouvelle écrite en langue bretonne m'a frustrée. Aussi, dès que je vois un de mes collègues, bretonnant, je lui demanderai de me traduire cette dernière, histoire qu'elle ne demeure muette à jamais!

Maijo et Bellesahi l'ont lu aussi



14 commentaires:

BelleSahi a dit…

C'est la première nouvelle qui m'a le plus touchée aussi.
je ne suis pas étonnée que ce livre t'ai plu. Bises !
Demain je parlerai d'un livre que l'on m'a envoyé par la poste...;-))

BelleSahi a dit…

J'ai envie de savoir si comme moi la nouvelle du libraire aimant les policiers t'a fait rire ?

Emeraude a dit…

je ne suis pas très fan des nouvelles en général mais avec un thème pareil, comment résister ?
mais comment on fait si on n'a pas de traducteur à portée de main ??? ;-)

moustafette a dit…

Après voir lu vos trois critiques, je n'ai plus aucune hésitation à m'inscrire sur la liste d'attente du livre voyageur, si tu retrouves mon adresse dans ton petit calepin spécial !

Katell Bouali a dit…

@bellesahi: elle est particulièrement forte émotionnellement! Je n'ai pas voulu déflorer les nouvelles mais ouiiiii celle du libraire amateur de polar m'a fait hurler de rire: une chute hilarante!!!
Je vais guetter alors chez toi ;-)
@emeraude: ce recueil n'est pas dans le commerce. Si sa lecture t'intéresse tu peux m'envoyer ton adresse par courriel et je te le prête via la poste :-D
Il n'y a souci qu'avec la dernière nouvelle mais dès que je réussis à mettre la main sur un traducteur j'en fais profiter tout le monde!

Katell Bouali a dit…

@moustafette: lol!! Pas de souci je te l'envoie très rapidement!

maijo a dit…

Moi aussi, j'ai été très émue par la première nouvelle et j'ai ri aux éclats avec Mort à Denise. La deuxième, même si ce n'est pas celle que j'ai préféré sur le coup est une de celles qui m'a laissé le plus de traces; comme quoi... Biz.

moustafette a dit…

Merci Katell !

Eireann Yvon a dit…

Superbe surprise ce recueil en plus d'être gratuit il est excellent.
Qui parle de chute pour la mère Denis (chut!). Me mettrais on avis demain je pense sur mon blog.
A bientôt.
Yvon.

Katell Bouali a dit…

@yvon: toi aussi tu as aimé! Je l'ai dégusté ce recueil car je ne voulais pas le lire trop vite: les nouvelles sont tellement excellentes!

Anonyme a dit…

Bonjour. Magie d'internet, je viens de tomber par hasard sur ce blog où il est question de la nouvelle que j'ai écrite pour le CRLB. Ravi de voir que cela a plu à quelques amateurs de littérature. Je viens justement d'en terminer une autre. Qui serait intéressé pour la recevoir et me donner son avis ? Fabien Lécuyer.
> solariys@yahoo.fr

Katell Bouali a dit…

@anonyme (qui ne l'est plus):je suis ravie que vous ayez trouvé le chemin de mon blog grâce à internet! Je serais ravie de lire votre dernière nouvelle et de vous donner mon avis!

yueyin a dit…

JE viens de recevoir ce recueil par la poste (merci au réseau des blogueurs c'est Sylire qui me l'a envoyé) et je me réjouie de le lire...

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je suis Patrick Pommier, l'auteur de la nouvelle "Mort à Denise".
J'ai cru comprendre, à la lecture de votre blog et de celui de certains de vos collègues, que :
1) vous aviez bien aimé ma nouvelle. J'en suis flatté et surtout ravi !
2) la plupart d'entre "vous" habitaient en Bretagne
3) les infos circulaient assez vite entre vous...
Je me permets donc de laissercette info sur deux ou trois blogs, en espérant que ça circulera !
L'info ? La voilà : pour ceux que ça peut intéresser, la médiathèque de Pordic ( mediatheque@pordic.fr ) organise le vendredi 19 octobre à 20h30 au Centre culturel de la Ville Robert de Pordic (c'est pr^t deSt-Brieuc et c'est gratuit !) une rencontre avec "les auteurs pordicais", dans le cadre de "Lire en Fête". Je suis un des trois ! Je devrais avoir reçu, le jour même (!) de l'éditeur, mon dernier livre (oui, bon d'accord, mon deuxième livre !), intitulé "L'expédition Calys" et (j'espère) de tonalité plutôt marrante.

Le but n'est pas de vendre des bouquins, mais de rencontrer des lecteurs et de discuter avec eux...
Vous êtes donc les bienvenus !
Encore merci pour la critique et peut-être à bientôt,
Cordialement,
Patrick