jeudi 15 novembre 2007

L'anti Da Vinci Code

Prenez une jeune sortante de l'Ecole Nationale du Patrimoine, son premier poste en province à Bayeux, la fameuse tapisserie, une tentative de meurtre, un journaliste local, Pierre Erard, énamouré et un petit ami, prénommé Wandrille, un tantinet négligent...vous obtenez une "intrigue à l'anglaise" bien menée, bien rythmée avec un zeste de douce folie et d'invraisemblance qui font apprécier au lecteur cette aventure échevelée.
Pénélope à la sortie de l'Ecole Nationale du Patrimoine se voit nommée directrice adjointe du musée de Bayeux où est précieusement conservée la célèbre tapisserie retraçant la conquête de l'Angleterre par Guillaume de Normandie. Bien entendu, cette nomination lui paraît être une station du purgatoire, à elle, Pénélope (quel prénom prédestiné) spécialiste des tissus égyptiens antiques! Elle aurait tant aimé se voir confier le département des antiquités égyptienne, quelle présomption due à la jeunesse naïve!
De fil en aiguille, voilà notre Pénélope (joli coeur....souvenez-vous...les fous du volant avec Satanas et Diabolo...) en proie à un mystère des plus épineux: et si la tapisserie conservée à Bayeux n'était qu'un canular datant de l'époque napoléonienne? Et si elle représentait un danger pour la monarchie britannique, déjà secouée par les frasques de Lady Di? Et si...il lui en manquait un bout, un morceau de trois mètres...et que révèleraient-ils? Qu'en fait Odon, le demi-frère de Guillaume le Conquérant, avait été désigné par ce dernier comme son successeur? Et si, et si, et si....elle avait été nommée, à Bayeux, pour démystifier tout cela?
En chemin, elle rencontre un journaliste local qui lui fait les yeux doux, une association des descendants des conquérants d'Angleterre avec à sa tête un vieil aristocrate original, elle participe à une vente de broderies et autres fanfreluches au cours de laquelle elle dépense l'argent de la République pour se faire voler l'achat, ensuite, en pleine rue.
Au prix de multiples péripéties qui la mèneront de Bayeux à Paris au cours de nombreux aller-retour, Pénélope acceptera une invitation chez le vieil aristocrate, Arthur Contevil, ultime descendant d'Odon, où elle comprendra la mesure de la folie meurtrière de ce dernier. Son château construit autour d'une sorte de table ronde titanesque et d'un menhir monumental, sur une île anglo-normande, est digne d'un décor de roman très noir à l'humour aussi noir que le roman. Les scènes qui s'y déroulent sont à mourir de rire....on se croirait parfois chez les Monty Python!

Ce fut une bouffée de légèreté après mes lectures sérieuses et émouvantes au plus haut point. Ce fut une lecture pleine de rires et de sourires: l'auteur manie un humour, parfois facile certes, qui fait mouche à tous les coups et a une écriture joyeuse et décontractée. Ce qui m'a beaucoup plu? Le côté décalé de cette aventure qui rappelle "Da Vinci Code" tout en le raillant par l'atmosphère burlesque qui s'en dégage constamment! Quelque part un anti "Da Vinci Code" désopilant au possible! Car le fin du fin fut d'y mêler, avec un sens comique certain, le tragique accident du Pont de l'Alma au cours duquel périrent Lady Diana et Dodi al-Fayed.
Adrien Goetz en profite aussi pour mentionner des détails historiques peu glorieux pour la famille régnante anglaise: les relations plus que compromettante du Duc de Windsor avec Hitler. Il en profite aussi pour promener, grâce à Wandrille, pétillant et léger chroniqueur télé mondain pour un journal parisien, dans les dédales des revues telles que "Point de vue, images du Monde" ou des ragots des dîners en ville.
Si ce roman n'est pas de la grande et haute littérature, il a le mérite de faire rire grâce aux nombreux clins d'oeil littéraires, cinématographiques, télévisuels et historiques et à son humour débridé....on ne boude pas son plaisir et c'est ce qui compte!
Pour en savoir plus sur la Tapisserie de Bayeux, dite la Telle du Conquest ou encore La tapisserie de la reine Mathilde, cliquez ICI et LA.

12 commentaires:

Hugoo a dit…

Très bon site !
Pour les amoureux de littérature, je ne resiste pas de vous donner au passage l’adresse d’un site BD/littéraire qui est à mourir de rire : http://journalcreation.canalblog.com
Un nouveau strip tous les jours depuis un mois déjà.Esperons que ça dure…

Joelle a dit…

Cela faisait plusieurs fois que je le voyais sur les présentoirs (encore ce soir en faisant des courses) mais comme je n'avais pas lu grand chose dessus, j'hésitais (j'aime bien l'époque de Guillaume le Conquérant et j'ai visité le musée de la tapisserie de Bayeux qui est très bien fait alors j'étais quand même tentée !). Du coup, je le note !

Katell a dit…

@joelle: de plus ce roman fourmille de précieuses indications historiques et artistiques...l'auteur est quand même chercheur et enseignant en Histoire de l'art :-D et sait de quoi il parle!!! A lire sans crainte!

Katell a dit…

@hugoo: merci pour le compliment et le lien.

Emeraude a dit…

malgré tout le bien que tu en dis, ce livre ne me tente pas du tout!
Et pourtant, je n'ai lu que des avis positifs jusque là sur différents blogs...

Naniela a dit…

Intrigue dans le milieu de l'art... j'adore? humour... on en a bien besoin ,non?
Je le note!

Karine a dit…

Une intrigue dans le milieu de l'histoire de l'art... ça aurait tout pour me tenter... Pourtant je ne sais pas, je ne suis pas plus attirée que ça, malgré les critiques positives lues! Ca doit vouloir dire d'attendre un peu! :)

cathulu a dit…

je crois me souvenir que ptitlapin n'avait pas aimé ...

papillon a dit…

Voilà un roman qui m'a l'air bien sympathique. Je le note car j'aime tout ce qui atrait à l'art.

moustafette a dit…

Noté en gros pour une future sortie poche !

Grominou2 a dit…

Ça a l'air chouette! C'est un auteur français ou une traduction?

Katell a dit…

@emeraude: parfois on ne sent pas une histoire :-)
@naniela: cette histoire m'a changé de mes livres un peu tristes lus auparavant ;-)
@karine: je te fais la même réponse qu'à emeraude...quand on ne sent pas attiré par un bouquin, il faut attendre ou alors carrément l'oublier ;-)
@cathulu: mais tu aimeras peut-être? ;-p
@papillon: je l'ai trouvé désopilant et loufoque à souhait. Un excellent moment de lecture.
@moustafette: à moins que tu ne le trouves en bibliothèque ;-) entre temps.
@grominou2: c'est un auteur français :-)