mercredi 9 janvier 2008

Garance et Bastien



Quatrième de couverture:


"Un naufrage sur les côtes de France, et une jeune rescapée, peut-être esclave ou bien fille de sultan. Mais dans ce royaume agité, emporté dans les guerres et soumis à la poigne des puissants, il est bien difficile de suivre un destin ordinaire. Garance affrontera tous les obstacles, pour elle et pour sa fille, et refusera jusqu'au bout de courber la tête... Affinant son art d'œuvre en œuvre, François Place nous offre avec La fille des batailles un récit intense, ponctué en " tableaux " illuminés de ses magnifiques illustrations."


François Place transporte son lecteur au temps du Roi Soleil. Un jour, un navire s'échoue sur les brisants et seule une fillette muette à la peau sombre survit. Qui est-elle? Escalve ou fille de roi? Elle sera achetée pour épurer une dette par un couple d'aubergistes aux antipodes des Ténardiers moyens: grâce à eux, elle aura un nom, Garance (en souvenir du turban rouge qu'elle portait) et un foyer aimant.
Garance grandit et aime Bastien, jeune musicien du village. Ils s'aiment d'amour tendre et sincère: une vraie histoire féérique pourrait commencer. Hélas, c'est sans compter avec le seigneur, âpre à s'approprier donzelles et belles choses rencontrées sur son chemin et la guerre menée par le roi en Flandres! Bastien part comme tambour dans le régiment du seigneur et la nuit du départ, sous la lune, Garance et lui s'aiment.
Sans nouvelles de Bastien, Garance part vers le Nord pour le rejoindre (elle attend un enfant). Elle le retrouvera, il s'enfuira avec elle, dégoûté par la violence de son seigneur et les atrocités de la guerre. Une petite fille naît, Séraphine. Tout pourrait être pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais un conte ne serait plus un conte sans rencontres d'obstacles et coups de théâtre! Garance et Bastien seront à nouveau séparés par les aléas de la vie: le retour à l'auberge pour l'une, les galères pour l'autre.
La furie guerrière reprend mais, cette fois, elle endosse l'habit sombre des guerres de religions: c'est le temps des dragonnades et de la chasse aux Huguenots. L'obscurantisme contre le savoir, contre la liberté de penser, d'écrire.
François Place mène son histoire illustrée au rythme d'une pièce de théâtre. Dans toute pièce de théâtre classique, il y a le fameux "deus ex machina"....celui-ci réunira Garance et Bastien et montrera à Séraphine sa voie.
Les dessins de François Place sont subtils, beaux et sombres à la fois. La mise en image du naufrage est une vraie et belle réussite....douloureuse à souhait! Garance (on ne peut s'empêcher de penser aux pièces de Molière!) a une vie peu commune, aussi son histoire ne peut-elle être banale mais extraordinaire. Sa révolte muette s'exprimera par les vers clamés au théâtre par sa fille.
"La fille des batailles" est une histoire sur la lumière apportée par l'amour, la tolérance et le savoir où la couleur de peau comme la confession religieuse ne revêtent aucune importance et un beau conte sur l'ouverture d'esprit grâce au savoir! A lire à tout âge sans modération.


12 commentaires:

Nath a dit…

Ce livre doit être magnifique, je m'empresse de le noter dans mon petit carnet, merci Katell !!!!! Bonne journée ! Bises

maijo a dit…

Je vois que tu as craqué aussi. C'est drôme, j'ai failli publier un billet dessus ce matin même. C'est un album magnifique, tant par le texte que par les illustrations.

Anonyme a dit…

Je n'ai pas encore lu celui ci mais j'aime beaucoup François Place. Son atlas des geographes d'Orbae est placé très haut dans ma liste des albums incontournables, tout comme les derniers géants.
Moi, Garance me fait penser aux enfants du Paradis, plus encore qu'à Molière
Elou

Gambadou a dit…

Je ne connais pas cet auteur et tu me tentes beaucoup avec ton commentaire.. je note..

freude a dit…

Il a l'ai super cet album.Je note.

goelen a dit…

j'avais craqué pour la couverture en me promettant bien d'aller le lire. ce n'est pas encore fait mais ce sera fait. Bon retour après ces vacances marocaines

Stéphane a dit…

Je l'avais déjà noté mais je n'ai pas eu le temps de l'acheter! Merci pour ton billet

chiffonnette a dit…

Tu me donnes envie mais... Il était déjà noté! Je suis une fan de François Place. Il a une plume et un pinceau absolument merveilleux.

Anjelica a dit…

Bon, mon challenge et ma PAl vont prendre la priorité mais je note tout de même car cela me tente :)

Gawou la libraire! a dit…

Magnifique billet!!!

J'ai très envie de le relire depuis quelques jours, malheureusement, il est indisponible pour l'instant chez Casterman, j'ai hâte qu'il ressorte (ça ne devrait être qu'une affaire de quelques jours!)!

Florinette a dit…

Il faut à tout prix que je le lise celui-là !! merci de me l'avoir remis en mémoire !

Anonyme a dit…

Récit magnifique que j'ai décidé de présenter au CRPE cette année vec succés j'espère...