mercredi 24 octobre 2007

Nan! J'aime pas ça!

Combien de fois une maman n'a-t-elle pas entendu l'éternelle rengaine du "Nan, j'en veux pas, j'aime pas ça!"? Une centaine, un millier, un million de fois? Je crois que les mamans ne les comptent plus!
"Beurk!" est un album d'André Bouchard dédié "à tous les enfants qui disent "beurk" avant d'avoir goûté leur plat." Un album d'un humour ravageur et à la chute succulente!

C'est l'histoire de la rencontre d'un merlan dans une assiette et d'un petit garçon, Sébastien, regardant d'un oeil suspicieux ladite assiette.

"Ce midi, il y a du poisson à manger chez les Picoré. Dans son assiette, Sébastien Picoré, six ans et demi, voit un merlan pour la première fois de sa vie. Un drôle de merlan qui le regarde avec un air bizarre." Une telle introduction augure de la saveur du récit qui va suivre! Un dialogue, digne d'une saynette, va prendre forme entre le merlan et le petite garçon.

Le merlan tente de sauver sa peau en interpellant Sébastien pour lui expliquer comment il a attérri dans son assiette. Il lui raconte son voyage, dégoûtant au possible, jusqu'à l'assiette qui commence par cet aveu :

"J'ai fait pipi dans ton assiette" annonce d'emblée le merlan, qui n'a pas froid aux yeux! Etonnement et intérêt immédiats du gamin comme du lecteur!

Et le poisson impertinent de continuer à énumérer les endroits les moins recommandables qu'il a traversé: les égouts, "les tuyaux qui remontent aux cabinets", puis en tombant, les pousssières, les toiles d'araignées (garnies de grosses mouches), la poubelle pleine depuis plusieurs jours (je vous épargne l'énumération des ordures qui la peuplent....mais les enfants vont s'en gargariser, c'est certain!). Une fois le récit achevé vient la question fondamentale:

"Alors? Tu veux toujours me manger?" Là, le merlan se voit sauvé mais il a oublié l'imagination débordante des enfants pour agrémenter, à leur manière très particulière et inventive, leur repas! Et le pauvre merlan ne peut que constater: "Zut! Raté!"

Les illustrations sont simples mais efficaces: la mise en image et couleurs des endroits immondes décrit par l'abominable merlan est criante de vérité (on s'y croirait!). Les allusions au "pipi-caca" seront délectables aux oreilles et aux yeux des enfants qui ne s'en lassent pas!

La moralité de l'histoire? Si un enfant réclame un étrange assaisonnement pour son poisson, autant le lui fournir!

Un album amusant, à lire pour rire et amener à penser que les aliments ne sont pas si inappétents qu'on ne croit! Bien entendu....pas avant le repas!


6 commentaires:

Vanessa a dit…

Je pense que j'en aurais besoin...

Joelle a dit…

Je rigole rien que de lire ton billet !

maijo a dit…

Rarement de beurk chez nous, mais le livre m'intéresse quand même

cathulu a dit…

Bah, nous non plus n'aimons pas tout et de temps en temps , nous prononçons aussi ce beurk mais dans nos têtes ! :)

sylvie a dit…

je ne connais pas ce livre là, mais il a l'air très drôle et doit bien fonctionner.je pense que beurk parle à beaucoup de petits et de grands !

jumy a dit…

mmmmh ça me donne envie....de le lire bien sur et non de manger!!!!Mais c'est vrai que ça résonne en moi car quand j'étais enfant, ma mère a souvent entendu ce mot!!!!