samedi 17 mars 2007

Spirales ou descente en enfer?



Depuis longtemps, ma curiosité envers cette auteure, que je ne connaissais pas, était piquée. Les avis et ressentis des lecteurs étaient tous très positifs et élogieux. Aussi, ai-je vite cherché à en savoir plus et à lire un de ses romans.
Le hasard a voulu mettre entre mes mains « Spirales »: la quatrième de couverture m'a tout de suite embarquée dans la lecture!
Le roman s'ouvre sur un chapitre en italique: une scène d'un après homicide, volontaire ou involontaire, on ne le sait. L'ambiance est électrique tout en tamisant les sensations: le robinet goutte, tenace, lancinant, agaçant, stridant; la table de la cuisine se perd dans le passé; le lecteur peut presqu'entrendre la respiration saccadée de la femme assise, défaite, ailleurs; le corps abandonné, menaçant, dérangeant, écoeurant, un brin vulgaire; l'attente, enfin, d'un dénouement, d'un soulagement grâce à la vérité divulguée. Le lecteur est prêt à embarquer dans un thriller haletant et échevelé.
Hélène, épouse d'un éditeur en vue, femme accomplie, mère parfaite, grand-mère comblée et idéale. Hélène, lisse, sans histoires, sans aventures, sans heurts venant perturber le doux écoulement d'un quotidien privilégié et protégé. Hélène, sans saveur, sans couleurs, sans épaisseur? On serait tenté de le croire mais c'est sans compter avec la duplicité malicieuse de Tatiana de Rosnay qui peu à peu, à mots feutrés, à phrases discrètes, courtes et simples, va donner une âme de révoltée à cette femme si « sainte Hélène », si « Avoue tout de même que tu as une vie terriblement protégée...il ne t'est jamais arrivé quelque chose de grave...tout va bien dans ta vie, n'est-ce pas? ». Une autre Hélène pointe le bout de son nez dans cette réplique douceureusement cassante: « Mais qu'est-ce que tu en sais? Qu'est-ce que tu en sais de ma vie? »...D'un seul coup, elle fait peur à son amie qui ne la reconnaît plus.
Le grain de sable dans la machine si bien huilée de la vie: Hélène, tenaillée par le remords de ses actes et de ses mensonges, harcelée par deux témoins de son adultère, prend conscience que toute son éducation, tout son tissu social ne sont rien dans son actuelle situation. Hélène, s'aperçoit qu'à force d'être parfaite, d'être à l'écoute des autres, elle est seule, totalement seule, irrémédiablement seule: elle qui reçoit moult confidences, ne peut se confier à quiconque. Hélène est aux prises du « qu'en dira-t-on », des apparences, de la morale chrétienne puis, elle se lâche pour s'enfermer dans le mensonge, dans la lâcheté et elle ne cesse de laisser passer les occasion de dire la vérité.
Hélène pourrait être une caricature de grande bourgeoise, engoncée dans une vie étriquée et rêvant de fantasmes inavouables. Mais ce serait trop facile, trop convenu. Hélène est une femme que chacune d'entre nous peut être à un moment de la vie: les doutes, les actes misérables pour sauver ce qui peut l'être, les mensonges, les révoltes muettes, les envies d'ailleurs. Jusqu'où peut-on aller pour sauver la face? Jusqu'où?...telle est la question, dérangeante, posée par le roman de Tatiana de Rosnay: le reflet dans le miroir évolue, peut imperceptiblement changer (un regard, un pli des lèvres...) et changer le prisme de notre regard sur le monde. Hélène, ou de l'autre côté du miroir? Une Alice adulte qui se révèle un jour à elle-même?
Un roman aux accents hitchcockiens, au suspense insoutenable: les apparences ne sont jamais celles que l'on voit, le maître du cinéma noir et psychologique n'aurait pas renié une telle histoire!

15 commentaires:

anjelica a dit…

Ouah, ça c'est un commentaire !
Je vais à la médiathèque cette après-midi, je vais voir si il est dispo. Je n'ai pas encore lu cet auteure !

Gachucha a dit…

N'ayant rien lu de Tatiana moi non plus, je pensais commencer avec ce titre. Tu confirmes mon choix, merci !

florinette a dit…

Je te conseille également "Le voisin" et "Moka", j'ai beaucoup aimé "Spirale" et les dernières lignes qui nous laisse à choisir entre plusieurs dénouements.

valdebaz a dit…

Rassure toi, moi non plus je ne l'ai jamais lue mais grande envie de le faire. Malheureusement le thème du livre que j'ai trouvé à la bib ne m'a pas trop donné envie : l'accident mortel d'un petit garçon et l'enquête de sa mère qui s'en suit. Je pense que je choisirai un autre titre pour commencer. Spirales, je l'avais noté. Il y a des inconditionnelles sur les blogs !

BelleSahi a dit…

Moi non plus je n'ai pas encore lu cette auteur !!! Je vais m'y mettre aussi je crois !

Katell Bouali a dit…

@Anjelica: merci pour tes gentils propos. J'espère que tu le trouveras à la médiathèque, j'ai lu ce livre quasiment d'une traite!
@gachucha: de rien...tu ne regretteras pas les moments passés avec Hélène!
@florinette: je note les deux titres que tu me conseilles. C'est en allant sur les blogs, dont le tien, que j'ai eu envie de lire Tatiana de Rosnay!
@valdebaz: ouf, je n'étais pas la seule ;-)...je te souhaite une bonne lecture avec ce roman.
@bellesahi: bienvenue au club...et file vite l'emprunter ;-)

Cuné a dit…

Val, l'accident n'est pas mortel, il est dans le coma... (C'est un détail mais quand même, ça change la donne)

pom' a dit…

c'est le premier de T de Rosnay que j'ai lu, j'adore ses thrillers psychologiques , j'ai lu recemment la mémoire des murs où j'ai retrouvais ce peur permanente dans le livre avec un fin au choix de chacun.

BelleSahi a dit…

Il n'est pas dans notre bibli, ni dans celles des villages en réseau. Et je ne peux pas emprunter à la bibliothèque d'Amiens. Je vais m'acheter ceux qui sont en poche déjà !
Je corrige encore ma faute : cette auteure !!

Katell Bouali a dit…

@cuné: merci de donner des éléments pour rassurer valdebaz et de lui donner envie de l'emprunter! Au fait, quel est le titre du roman en question?
@pom': j'ai demandé auprès de la BCA ce titre "La mémoire des murs"...je ne sais quand il sera libre, il se promène dans le département ;-) au gré des bibliothèques...
@bellesahi: en parlant bibliothèques, normalement il est possible de faire fonctionner le prêt inter bibliothèques. Si à Guingamp, ça fonctionne alors...tout est possible ;-)

valdebaz a dit…

Merci Cuné pour cette précision qui a son importance ! Le 4ème de couv' m'avait un peu refroidie, je vais revenir sur mon impression alors ! Katell, il s'agit de Moka.

patch a dit…

Je viens de le finir, lu en une nuit, excellent...;o )

anjelica a dit…

pas trouvé pour l'instant, il faut que je voie avec la biblio de ma commune que j'ai délaissé pour la médiathèque de Toulouse.

Sandrine a dit…

Ben dis donc... ca donne envie! Et un de plus dans la liste, je ne connais pas du tout cette auteure.

Katell Bouali a dit…

@valdebaz: j'enregistre le titre!
@patch: pff...en une nuit! Insomnie? Remarque, je l'ai lu en un après-midi. Comme tu le dis, excellent livre et très prenant!
@anjelica: je l'ai eu par l'intermédiaire de la bibli du village de mon école...et la bibliothécaire "a passé commande" auprès de la bibli du département. Normalement, tu devrais pouvoir le lire un de ces jours ;-)
@sandrine: coucou, j'espère bien t'avoir donné envie de lire Tatiana de Rosnay...les blogueurs que je visite y sont bien parvenus!!!