vendredi 14 mars 2008

Eloge du printemps



François Villon est passé à la postérité pour ses ballades, Charles d'Orléans (1394 - 1465) pour sa poésie, bien sage, et ses rondeaux.

J'en ai lu quelques uns et celui qui m'a inspirée est un éloge du printemps....n'oublions pas que cette année Le printemps des poètes a pour thème "L'éloge de l'autre". Ce soir, l'autre est le printemps.



"Le temps a laissé son manteau"


Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,
Et s'est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.


Il n'y a bête ni oiseau
Qu'en son jargon ne chante ou crie:
Le temps a laissé son manteau.


Rivière, fontaine et ruisseau
Portent, en livrée jolie,
Gouttes d'argent d'orfèvrerie,
Chacun s'habille de nouveau:
Le temps a laissé son manteau.


Charles d'Orléans

(in "Poètes et romanciers du Moyen-Age", la pléiade)

3 commentaires:

maijo a dit…

Je le connais bien, celui-là, et je l'aime beaucoup! Merci pour cette bouffée de souvenir.

Katell a dit…

@maijo: de rien :-D

arlette a dit…

Je l'ai appris voici bien des années et j'en garde encore des bribes en mémoire !