mardi 11 mars 2008

Poésie québécoise



Le volume de mon vieux Lagarde et Michard du XXè siècle m'a permis de découvrir un bien joli poème de Hector de Saint-Denys Garneau qui a souvent chanté le thème de la terre et du pays, thème qui côtoie ceux de la mort, de l'angoisse et du mystère.


Pins à contre-jour


Dans la lumière leur feuillage est comme l'eau
Des îles d'eau claire
Sur le noir de l'épinette ombrée à contre-jour


Ils ruissellent
Chaque aigrette et la touffe
Une île d'eau claire au bout de chaque branche


Chaque aiguille un reflet un fil d'eau vive


Chaque aigrette ruisselle comme une petite source qui bouillonne
Et s'écoule
On ne sait où.


Ils ruissellent comme j'ai vu ce printemps
Ruisseler les saules eux l'arbre entier
Pareillement argent tout reflet tout onde
Tout fuite d'eau passage
Comme du vent rendu visible
Et paraissant
Liquide
A travers quelque fenêtre magique.


Saint-Denys Garneau

(1912 - 1943)

in "Regards et jeux dans l'espace" (1937)*

6 commentaires:

antigone a dit…

Bonjour Katell ! Je t'ai taguée sur mon blog, si cela te dit...

Soïwatter a dit…

Un vieux Lagarde et Michard? Ça me rappelle de douloureux souvenirs de lycée (surtout pour le dos).

Mais je n'ai jamais eu entre les mains le tome XXe siècle, je me souviens surtout du "XVIe siècle" et du "Moyen-âge":
"Freres humains qui apres nous vivez,
N'ayez les cuers contre nous endurcis,
Car, se pitie de nous povres avez,
Dieux en aura plus tost de vous mercis."

Katell a dit…

@antigone: je vais allez voir de ce pas :-)
@soïwatter: Ben oui, il est vieux...je l'ai acheté (à mon époque on devait acheter les manuels scolaires!) lorsque je suis entrée en seconde...en 1980/1981 :-O
Les tomes dont tu parles sont fantstiques aussi!!! Tu as de beaux restes côté poèmes ;-)

Grominou a dit…

Très beau! J'adore St-Denys-Garneau.

Katell a dit…

@grominou: merci :-) Moi aussi je suis sous le charme de ce poème!

sémaphore a dit…

J'aime beaucoup les saules "comme du vent rendu visible"
Merci pour ce post