dimanche 9 mars 2008

Poésie au féminin


Oups, j'ai oublié la Journée Internationale de la Femme et j'ai mis à l'honneur hier un homme au lieu d'une femme!

Je répare mon oubli (après tout, la femme devrait être fêtée chaque jour de l'année!) en vous proposant un poème d'Andrée Chedid.


De cet amour ardent je reste émerveillée


Je reste émerveillée
Du clapotis de l’eau
Des oiseaux gazouilleurs
Ces bonheurs de la terre
Je reste émerveillée
D’un amour
Invincible
Toujours présent


Je reste émerveillée
De cet amour
Ardent
Qui ne craint
Ni le torrent du temps
Ni l’hécatombe
Des jours accumulés

Dans mon miroir
Défraîchi
Je me souris encore
Je reste émerveillée
Rien n’y fait
L’amour s’est implanté
Une fois
Pour toutes.
De cet amour ardent je reste émerveillée.


Andrée Chedid

(1920 - )

3 commentaires:

BelleSahi a dit…

Merci pour toutes ces poésies.

Katell a dit…

@bellesahi: de rien ;-) Mon envie est de poster un poème par jour sur mon blog pendant la quinzaine du Printemps des poètes.

sylvie a dit…

magnifique aussi! comme bellesahi, merci!