dimanche 16 mars 2008

Pour clore le Printemps des poètes


Un poème de Verlaine (1844 - 1896) consacré à la lune. Eloge de l'autre, éloge de la lune....


Clair de lune

Votre âme est un paysage choisi
Que vont charmant masques et bergamasques

Jouant du luth et dansant et quasi
Tristes sous leurs déguisements fantasques.

Tout en chantant sur le mode mineur
L'amour vainqueur et la vie opportune
Ils n'ont pas l'air de croire à leur bonheur
Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Au calme clair de lune triste et beau,
Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres
Et sangloter d'extase les jets d'eau,
Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres.


Paul Verlaine

(in "Fêtes galantes" - 1869 - )


3 commentaires:

Florinette a dit…

Très belle clôture, merci beaucoup Katell pour tous ces beaux poèmes !!

Bellesahi a dit…

Et voilà ! C'est fini ! Merci !

Katell a dit…

merci à toutes les deux :-)
Je m'engage à poster des poèmes plus régulièrement sur mon blog car la poésie ne s'inscrit pas uniquement dans la quinzaine du Printemps des poètes!