samedi 8 mars 2008

Poème du Portugal


Une amie du forum littéraire Parfum de Livres m'a envoyé ce splendide poème de Fernando Pessoa.



L'enfant que je fus pleure sur la route.
Je l'y laissais quand je vins être qui je suis;
Mais aujourd'hui, voyant que ce que je suis n'est rien,
Je veux aller chercher qui je fus là où il est resté.


Ah, comment faire pour le rencontrer? Qui s'est
Trompé en venant, au retour se trompera.
Et je ne sais plus d'où je suis venu ni où
Je me trouve. Ignorance où mon âme est en panne.


Que ne m'est-il donné d'atteindre en ces parages
Une élévation, d'où je puisse enfin voir
De mes yeux mes oublis, pour les remémorer!


Car, dans l'absence au moins, j'aurai de moi nouvelle:
Oui me voyant tel que je fus dans le lointain,
Trouver en moi un peu de quand j'étais ainsi!


Fernando Pessoa

(1888 - 1935)


( in Cancioneiro)


Merci Coline pour ce partage!!!

5 commentaires:

bladelor a dit…

C'est vraiment chouette ton idée de publier un poème d'une nation différente chaque soir !

Kathel a dit…

Merci pour ce poème ! J'ai feuilleté "Le gardien de troupeaux" cet après-midi, c'est une belle découverte...

papillon a dit…

Aahhhhhh ! Pessoa ! Je crois bien qu'il est devenu MON poète favori et j'aime beaucoup le poème que tu as choisi.

Katell a dit…

@bladelor: merci :-) Je suis heureuse que cela plaise aux visiteurs.
@kathel: tant mieux :-D
@papillon: C'est ma copine coline qui serait heureuse de te lire! C'est elle qui m'a envoyé ce superbe poème. Ravies (j'inclus coline) qu'il te parle et qu'il te plaise :-D

Florinette a dit…

Je ne connaissais pas et j'aime beaucoup, merci Katell pour cette belle découverte !