mardi 3 avril 2007

Enquête au Dai-Viêt


Le titre est déjà plein de promesses de sourires et de situations cocasses et le lecteur n'est pas déçu!
Le docteur Porc est un drôle de phénomène: il est la beauté même dans un énorme corps et possède une haleine des plus fétides. D'ailleurs, son idéal féminin est digne d'une peinture de Bottero: rien n'est plus agréable à ses yeux qu'une femme bien en chair, potelée à l'extrême....le reste n'est que triste spectacle.
Le docteur Porc est désigné par le mandarin Tân pour le remplacer au palais de justice pendant son absence. Bien entendu, arrive ce qui doit arriver: un meurtre étrange, une grotte habitée par les mauvais esprits et notre médecin se lance dans une enquête qui lui fera rencontrer une galerie de personnages colorés.
Ce médecin pas comme les autres, rêve de s'installer dans une belle officine afin d'attirer une clientèle féminine riche et avide de nouveautés. Il pense avoir trouver l'endroit idéal mais se retrouve en concurrence avec un confrère Hindou. Le vendeur a une idée aussi perverse que succulente: une joute médicale départagera les prétendants de l'officine. Grâce à cette joute, le lecteur assiste à une opération de la cataracte puis à une opération de chirurgie esthétique (rêver d'avoir une poitrine opulente, sans sacrifier une taille fine, semble ne pas être l'apanage de notre société moderne...) sans compter les séances d'acupuncture improvisées.
Les pistes diverses suivies par le docteur Porc emmène le lecteur dans les gargotes les plus colorées aux saveurs épicées et exotiques du royaume du Vietnam, puis dans un magasin de thé où la description des thés les plus rares, les plus raffinés d'Asie fait rêver les amateurs de ce breuvage délicieux....ces derniers souhaiteraient déguster ces crûs rares et se perdre dans les bocaux plus beaux les uns que les autres. D'ailleurs, notre cher médecin commettra un odieux outrage, aux yeux des amateurs éclairés, en osant mélanger des feuilles délicates et parfumées à des récoltes plus vulgaires....acte qui fera passer aux aveux un des suspects! Les méthodes d'investigation du tendre docteur sont à la hauteur du personnages: pleines de rouerie, de subtile perversité et d'un imperturbable contrôle de soi avec en épice une aptitude inouïe à la torture morale (faire ingurgiter un poison et agiter l'antidote devant le suspect en proie à une intense panique).
Le lecteur appréciera ce personnage, a priori peu sympathique, dont les divers travers sont mis en scène tout au long de l'intrigue. Intrigue qui somme toute apparaît comme secondaire: les défauts du bon docteur Porc sont tels qu'ils méritent un roman d'exposition!
Un roman qui se lit en douceur, avec le sourire aux lèvres lorsque les tuniques de soie du docteur relèvent, voire subliment, ses rondeurs excessives ....Le lecteur apprend ce qu'il soupçonne, malgré tout, au fil des pages: le brave médecin a un secret... « Mais oui, c'est bien sûr....! », ce que le lecteur avait sous le nez depuis le début!

5 commentaires:

Naniela a dit…

Hummm un petit travers de porc mariné et grillé à point... Très bon billet qui met l'eau à la bouche en tout cas!!!;o)))

Flo a dit…

Ca m'a l'air intéressant : merci ! et profite bien des vacances :)

Vanessa a dit…

Très tentante lecture...Le plus dur avec toi c'est que j'ai un mal fou à me rappeller de tous les livres qu'il faut absolument que je lise.

choupynette a dit…

il est dans ma liste depuis que Gérard machinchose (me souviens plus de son nom) l'a chroniqué dans Le magazine de la santé sur France 5. je n'avais encore jamais lu de critique sur les blogs, et restais donc dans l'attente... me voilà rassurée! merci et bonne vacances

Katell Bouali a dit…

De plus, il y a une scène sublime dans une échoppe de thé....les effluves délicieuses s'égarent des phrases!