jeudi 10 mai 2007

Plongée dans les aventures d'un bâtard royal



La trilogie du Seigneur des Anneaux a enchanté des générations de lecteurs... cette double (et bientôt triple) trilogie pourrait bien convaincre les adeptes des aventures des Hobbits. Des personnages hauts en couleurs, avec leurs forces et leurs faiblesses, des trahisons, des guerres, des forfaits iniques, des quêtes, bref les ingrédients d'une épopée brillante sont réunis dans ces six romans. Le lecteur est transporté dans un pays de duchés (les six duchés) à la tête desquels se trouve la lignée royale qui a pour particularité de posséder un don : la maîtrise de l'Art, celle d'artiser (influencer l'esprit d'autrui par la pensée). Tout pourrait aller pour le mieux dans cette contrée atemporelle mais un grain de sable va arriver : la venue d'un bâtard royal, issu du prince héritier. Dès lors, tout sera fait pour l'écarter des sphères familiales. Mais son père le confie aux soins de son fidèle serviteur qui fera de cet enfant un homme.Cet enfant a un don, un double don : il possède l'Art mais aussi le Vif (capacité à se lier avec les animaux). Le Vif est considéré comme une tare et ceux qui le possèdent sont persécutés.Notre héros, Fitzchevalerie, va se lier par le Vif à un loup qui l'assistera dans toutes ses aventures. Aventures qui relèvent parfois du roman picaresque. Cette épopée est tellement dense, tellement riche qu'il est impossible de la résumer correctement. Pour les amoureux des aventures à rebondissement, de la belle écriture, des intrigues bien menées, de la psychologie fouillée des personnages, ce livre (ces livres) sont faits pour y sombrer à yeux perdus. On ne peut laisser Fitzchevalerie avant d'avoir fini les deux trilogies : on ne s'ennuie jamais !!!L'écriture est pleine de sensibilité, l'approche des personnages est très bien mise en forme, l'âme humaine y est mise à nu et finement explorée. Le plaisir de lire ne quitte pas le lecteur et l'emmène dans une belle jubilation. Le tome 7 est paru en collection de poche. A lire absolument !!!
Nota Bene:
Je me suis plongée avec délice dans ces aventures, il y a 3 ans: j'ai écrit ce billet à l'aide de mes anciennes notes de lecture.
Roman traduit de l'anglais par Arnaud Mousnier-Lompré

10 commentaires:

maijo a dit…

Oh, que cela me tente. Cet été mon libraire va m'apprécier.

Katell Bouali a dit…

J'en suis ravie!

Gambadou a dit…

Je connais un fan de fantastique qui va adorer !! je le note

BelleSahi a dit…

je n'aime pas trop la littérature fantastique !

marie a dit…

C'est vraiment le seul genre littéraire que je n'ai jamais essayé d'aborder. Quand j'ai feuilleté un peu chez le libraire,je me suis dit que je n'entrerais jamais dans l'intrigue!
Peur de perdre des pieds dans des mondes paralleles, trop irrationnel pour moi ?
En général, ce sont des "sagas" en plusieurs volumes, qui découragent un peu de se lancer!
mais je suis sûre qu'un jour, ça viendra. Certains livres attendent leur heure, attendent que l'on soit prête!

Katell Bouali a dit…

@gambadou: il y en a un qui aura peut-être une agréable surprise un jour ;-)
@bellesahi: ce n'est pas grave comme maladie bellesahi ;-D
Merci d'être passée me voir!
@marie: je suis bien d'accord avec toi. Il faut attendre que le moment M mette certains livres entre nos mains. Merci d'être venue me faire un coucou ;-)

chiffonnette a dit…

Robin Hobb m'a menée au bord de la ruine! Mais autant j'avais adoré les six premiers tomes, autant la suite m'a déçue. Dommage de ne pas s'être arrêter. Mais ce n'est que mon avis. Ceci dit, la première "saison" est un tel bonheur que je pense que c'est une excellente entrée en matière dans la fantasy!

BelleSahi a dit…

Mais c'est toujours un plaisir de passer te voir !

fashion victim a dit…

Je suis tellement fan de Robin Hobb que je me suis lancée dans sa nouvelle série et dans ses anciennes publications (sous son vrai nom) en VO car j'en avais marre d'attendre. L'assassin royal est tout simplement génial : une maîtrise de l'écriture et de la narration incroyable, un style très poétique et des personnages d'une incroyable profondeur (ah! le fou!)Que du bonheur!

Katell Bouali a dit…

@chiffonnette: j'attends que mon mari se procure la suite! Le pire dans tout cela c'est qu'alors il faudra relire les 2 premiers opus! Quelle galère (hihihihihi)! Je suis une lectrice de Fantasy et Merveilleux et de temps en temps j'aime me plonger dans des cycles!
@bellesahi: merci beaucoup :-D
@fashion victim: exact! Le personnage du fou, je l'avais oublié, est extraordinaire. Comme tu le souligne, l'écriture est maîtrisée et excellemment construite. Le rythme est soutenu, les moments de respiration pour le lecteur sont là pour lui permettre, non seulement de rendre son souffle, mais encore d'entrer dans les arcanes de cette histoire complexe.