samedi 12 mai 2007

Un aperçu d'auteurs chinois méconnus


Voici treize récits, treize récits chinois réunis par la traductrice Martine Vallette-Hémery. La période est celle d'avant la grande révolution culturelle. Donc, ces récits ont un parfum de liberté qui se savoure au fil des mots. Certaines nouvelles sont plus attachantes que d'autres. Ainsi "Le croissant de lune" qui est un récit sur le destin cruel des femmes pauvres dans cette Chine du début de siècle. La lune symbole de la féminité n'est vue que par son croissant... une part de cette féminité est perdue, occultée (celle du plaisir d'être amoureuse, d'être aimée, d'avoir des enfants avec l'homme aimé). Il y a un amer constat : la prostitution semble être le seul horizon pour une jeune fille pauvre mais jolie. L'héroïne s'enfonce dans le tourbillon des hommes mais quand elle arrive au bout de la route (malade, désabusée, vieillie avant l'âge) elle a un sursaut : elle préfère la prison où elle peut vivre une liberté toute relative plutôt que d'être mariée à un "acheteur" (suite à un programme de rééducation !!) et de devenir ainsi l'esclave matérielle et sexuelle d'un homme ! Le croissant de lune scande les moments forts de cette fillette qui devient écolière (ce qui lui permet d'avoir un oeil critique) puis jeune fille, jeune femme et enfin femme. La dernière nouvelle "Le jugement des eaux" de Li Guangtian est un conte philosophique qui montre combien l'aveuglement des hommes entraîne leur perte, irrémédiablement, sans leur donner de solution satisfaisante !

3 commentaires:

BelleSahi a dit…

Ah celui là me plairait bien ! Si on m'avait dit il y a quelques temps que je lirai de la littérature chinoise ou japonaise, j'aurais été sceptique !!

BMR & MAM a dit…

Pour découvrir d'autres auteurs chinois (contemporains), un autre recueil de nouvelles : Poil de cochon (on en parle ici).

Katell Bouali a dit…

@bellesahi: les récits ne sont pas longs et invitent à la découverte d'auteurs.
@bmr&mam: merci pour l'info.