dimanche 28 janvier 2007

Au gré des présidents


L'histoire d'un homme, d'une vie scandée en filigrane par les élections présidentielles. Un argument littéraire original, plaisant qui fait entrer le lecteur au coeur d'une histoire publique et intime.
Paul Blick promène son âme d'enfant devenu unique suite à la disparition de son frère aîné. Disparition qui transforme littéralement le paysage familial !!!
Il est le photographe amusé des époques traversées. Il atteint le point culminant du décalage sociétal avec son livre sur les arbres de France puis du Monde !! Son succès est tel que même un Président de la République le sollicite pour être photographié auprès de ses arbres fétiches !!! Paul Blick l'éconduira.... Puis, la solitude non choisie suite à la disparition de sa femme et la confrontation avec le mutisme autistique de sa fille. Il se lance dans l'entretien des jardins des autres. Une aventure végétale à l'instar de son aventure arboricole: rêveries, beautés silencieuses, moments de solitude extatique.

Paul Blick a un défaut (encore en est-ce vraiment un ??): il est incapable de photographier un être humain !!! Le mouvement de l'homme l'angoisse, le dégoûte !!! Il préfère l'immobilité (apparente seulement) de la nature ! Cette nature si entière, si pure, est en discordance avec les bassesses de la vie ordinaires: le dentiste un brin sadique avec son rival (scène truculente de la séance dans le cabinet !!), la femme dirigeante d'entreprise régentant son petit monde et condescendante avec son mari qui n'a pas de vrai métier, la belle-mère attirante et castratrice, les adultères... Le tout scandé par le bruit de la tondeuse à gazon. Ce bruit d'ailleurs qui aura le mot de la fin !!

3 commentaires:

Florinette a dit…

Je n'ai encore rien lu de cet auteur, mais son dernier me tente...ou alors commencer par celui-ci ! ;-)

Katell Bouali a dit…

C'était le premier livre que je lisait de cet auteur. Depuis, j'en ai acheté un autre, un recueil de pensées, de brèves, qui m'attend sur ma PAL "Parfois je ris tout seul".

Sophie a dit…

J'avais beaucoup aimé ce livre; j'ai lu ensuite Vous plaisnatez Monsieur Tanner? ; très sympathique et drôle mais beaucoup moins fourni qu'Une vie française.