dimanche 7 janvier 2007

Enquête islandaise


"Peut-on commettre un meurtre en chaussettes?"dit un des protagonistes du livre...et déjà pointe un certain humour...islandais.Vous avez aimé les polars de Mankell,alors vous aimerez celui-ci!
Par son écriture simple, directe sans effet inutile ni complaisance à décrire l'horrible, l'auteur prend ses distances et laisse le lecteur seul juge, tout en construisant un suspense prenant.
Un étrange meurtre pourrait passer pour un crime crapuleux ("En Islande les crimes sont bêtes et grossiers"...humour décalé du Grand Nord??), seulement, voilà, un indice troublant se trouve sur les lieux du crime: un bout de papier sur lequel sont écrits 3 mots (le lecteur sera contraint de patienter quelques chapitres avant de les connaître...et c'est ce qui fait toute la sève du livre).
Le lecteur se promène dans un monde gris, brouillé par la pluie automnale qui tombe sans discontinuer. Il est dans l'extrême nord de l'Europe, sur cette île perdue au milieu de nulle part, à mi-chemin entre l'Ecosse et le Groenland. Une île où les racines d'un peuple sont importantes, où le monde des sagas est encore vivace, où la filiation est essentielle pour exister.
L'inspecteur Erlendur Sveinsson se retrouve, à travers cette enquête, à s'interroger sur lui-même, sa paternité (ses enfants sont empêtrés dans la drogue) puis sur sa lignée (il sera bientôt grand-père). Il se retrouve, non seulement face aux souvenirs douloureux laissés par un homme vil et pervers(la victime du meurtre qui est un "serial violeur" impuni), mais aussi face à un homme qui refuse d'être un souvenir de ce pervers, qui laisse une trace indélébile dans sa lignée ignorée.
Cette enquête islandaise,originale et étrange, souligne l'importance d'aimer ses proches et de le leur faire savoir: la vie est trop courte pour remiser ses sentiments.
L'avis de Pascal, le bibliomane.

4 commentaires:

BMR & MAM a dit…

On confirme : Indridason c'est du bon ! (Le femme en vert d'islande est excellent aussi, et on vient d'acheter le dernier La voix).

Pour d'autres polars polaires venus du Nord, on vous conseille vivemement (très vivement) :
- l'excellent norvégien Jo Nesbo
- l'incontournable suédois : Hennong Mankell (du moins, celui des "débuts")
- le désabusé finlandais : Joensuu Matti Yrjänä.

D'autres commentaires sur notre blog : http://bmr-mam.over-blog.com/article-2428985.html

Katell Bouali a dit…

J'ai lu beaucoup de Mankell. Par contre, je ne connaissais pas ces auteurs finlandais et norvégien. Merci pour ma PAL qui augmente ;-)Merci pour votre passage et vos conseils.

Allie a dit…

J'entends parler de cet auteur depuis un bon moment déjà mais ta critique achève de me convaincre! J'aime beaucoup Mankell et je crois que j'aimerais bien découvrir d'autres auteurs de polars Scandinaves!

Loupiote a dit…

"La cité des Jarres" attend sagement sur ma bibliothèque que je le lise. Bientôt, bientôt.