vendredi 26 janvier 2007

Vanitas vanitatis...


Une fresque truculente du 19e siécle anglais, de cette société empesée et raide. La satire est violente parfois mais irrésistiblement drôle souvent !!! Comment réussir dans le monde quand on n'est rien ? Il suffit d'utiliser toutes les armes défendues par la morale (je vous rassure, cette morale est de façade dans ce joli monde) : mensonges, demi vérité, séduction passive ou active, gruger les naïfs et imbus d'eux-mêmes, flatter, manipuler et hurler avec les loups !!!

Tout un joli programme que l'héroïne, Rebecca Sharp, pauvre orpheline intelligente et très ambitieuse, devenue à force d'intrigue Mistress Crawley, va mettre en oeuvre. Le lecteur la déteste et l'aime tour à tour, parfois il peut avoir de la compassion. Elle connait les splendeurs et misères du monde (cruel monde des vanités humaines) et réussit à survivre à tout !!
Son antithèse est la douce Amélia Sedley qui est la caricature de la naïveté et de l'insignifiance. Elle aussi connait bonheur et malheur après être passée par le veuvage et l'adoration de l'époux disparu (fieffé gredin imbu de lui-même) avant de se rendre compte de sa tromperie.
Un héros qui est sourd aux choeurs de cette foire aux vanités. Il traverse cette fange sociale sans perdre sa superbe. Bref, un portrait sociétal qui est très moderne car transposable dans notre monde moderne. Car l'homme est un "lupus", un animal socialement ambitieux, prêt à toutes les avanies pour parvenir à toucher du doigt les fastes de la richesses et du pouvoir.
A lire et à relire avec un plaisir sans cesse renouvelé !!!

Roman traduit de l'anglais par Sylvère Marod

5 commentaires:

Lilly a dit…

Celui ci, je meurs d'envie de le lire. Il attend sur mal Pal en plus !

Katell Bouali a dit…

J'espère que tu ne tarderas pas à t'y plonger avec délice!!! De plus, c'est très bien écrit, la traduction est excellente.

Lou a dit…

Je suis ravie de trouver ici un commentaire sur Thackeray qui figure sur ma liste de résolutions 2007 :)! Ton commentaire me donne envie de plonger une fois de plus dans la société anglaise au XIXe... so British !

Allie a dit…

Ce livre est sur ma LAL depuis un bon moment et je ne me décide pas à l'acheter... Ton billet m'en donne envie! Hop, il remonte un peu plus sur ma liste :P

whiterose a dit…

Un vrai chef d'oeuvre de la littérature anglaise, le style de Thackeray est original, teinté d'humour et d'ironie, on le sent détaché de ses personnages. Il dépeint toute la société anglaise, en particulier le vices des plus grands personnages, roman très divertissant. Il écrira d'ailleurs par la suite "Memoires d'un valet de Pied", roman plus court, mais avec cette meme verve