mardi 9 janvier 2007

Etrange compartiment



C'est un livre que j'ai lu, il y a presque 2 ans, et qui m'avait marquée. J'ai retrouvé le commentaire que j'en avais fait,alors:
L'Inde et ses contradictions devant la modernité du monde... Le train, métaphore du voyage initiatique. Le train élément de la renaissance.
Une femme, célibataire, 45 ans, brahmane, décide de partir en voyage, seule. Elle se retrouve dans un compartiment pour dames, vestige d'une société patriarcale sclérosante. Elle y côtoie cinq autres femmes, toutes différentes, qui vont lui raconter leur vie, leur soif d'être elles-mêmes. Chacune est une non-conformiste, tout en étant dans la société. Akhila, qui a sacrifié sa vie intime pour la survie de la famille à la mort du père (pilier de la société !!), va se défaire des ultimes carcans qui l'étouffent pour devenir, pleinement, elle-même, pour vivre enfin sa vie de femme.
La pelote de fil de jute se dénoue au fil du livre et des histoires de ces inconnues du compartiment, et le dernier noeud (l'amour de sa vie, celui à qui elle offrit sa virginité), le plus intime et donc le plus important, se délitera naturellement lorsque Akhila renaîtra de ses cendres....moment où Akhila devient les dix déclinaisons féminines de la religion hindoue.

L'Inde, dans ce récit, lentement mais sûrement se libère de son joug religieux et social. Le compartiment pour dames du train est aussi celui des femmes hindoues en Inde, où elles sont constamment confinées. Est-il si confortable qu'il semble paraître ? Pour nous, occidentaux, certes pas, pour ces femmes hindoues, l'inconnu de la liberté de mouvements, de pensées et de sentiments, les fait hésiter....encore un peu, juste encore un peu.
Une écriture fraîche, un rythme lent, comme celui du train, huis clos de l'action, comme celui des souvenirs de ces femmes. Un rythme lent, comme celui du changement profond, le changement inéluctable.

4 commentaires:

Musky a dit…

Je l'avais repéré mais je ne savais pas s'il était bien. Tu as l'air de confirmer. En plus j'adore les huis-clos ! Donc je le note !

Allie a dit…

Ça confirme ce que j'ai entendu de ce livre! :D Merci Katell!

Anjelica a dit…

Quand à moi, je pense être passée à côté de ma lecture sur la 1ère moitié du livre car j'étais profondément agacée et énervée ! Ensuite, j'ai doucement pris le voyage en cours avec Aklila .
Donc pas un coup de coeur comme pour Luz mais l'envie de relire cette auteure pour me faire une idée plus juste.

Claire jane a dit…

J'ai beaucoup apprécié ce roman. Je vais citer ton article sur mon blog (si tu n'y vois pas d'inconvénient).