vendredi 2 février 2007

L'abus d'aveuglement est dangereux...


Un très court récit de onze pages. Une métaphore de l'état policier où la couleur brune est dominante.
Brun, couleur brune... chemises brunes... bruits de bottes qui reviennent dans les mémoires.
Sous cette fable, la persistance de ce danger qui peut revenir sans qu'on s'en aperçoive à temps.
Une nouvelle qui va à l'essentiel : "sait-on assez où risquent de nous mener collectivement les petites lâchetés de chacun d'entre nous" ?
Sans vouloir être polémique, lire cet opuscule en ces temps d'élections présidentielles, peut devenir un acte citoyen. Nous sommes tellement proches d'un état fascisant que "Matin brun" peut ne pas être de la fiction.
De plus, le prix est dérisoire: 2 € seulement.

3 commentaires:

mmi08 a dit…

Un livre très actuel...à l'approche d'une élection à l'issue très incertaine..et inquiètante..
Bonne journée et bon week-end
Michel

valdebaz a dit…

Ton livre me rappelle un roman dont je viens de faire une critique "mon voisin, c'est quelqu'un", également à lire pour ne pas renouveler certaines erreurs ! je note le tien !

Pascale a dit…

Je me souviens de ce livre... Il fait froid dans le dos !