dimanche 25 février 2007

Nos amies les plantes


"Ces plantes que l'on mange" a été un des livres les plus offerts à Noël...et on peut comprendre pourquoi: le renom de l'auteur, Jean-Marie Pelt, que l'on ne présente plus, les photos de très grande qualité, les reproductions des planches botaniques mais aussi la qualité des textes. On apprend, ou on se remet en mémoire, les bienfaits, les origines, des diverses familles de plantes que l'on consomme au quotidien.

J'ai beaucoup aimé le classement par famille: la lecture n'en est que plus facile. Chaque plante a son histoire, chaque plante a apporté la diversité alimentaire, une source de vitamines et d'énergie, base d'une alimentation équilibrée et saine, à l'homme. Mais aussi, ces plantes ont apporté le plaisir gustatif, l'imagination créatrice de l'homme: la gastronomie.

J'ai également aimé l'histoire de la domestication des plantes sauvages....de la cueillette aléatoire à la naissance de l'agriculture. Aussi insignifiantes soient-elles, ces plantes faites de racines invisibles et de feuillage changeant au fil de la maturité, il se dégage une poésie de leur histoire multi millénaire et permet à l'homme moderne, conscient de la fragilité de l'harmonie, de se resituer dans l'échelle du temps (mais aussi dans l'échelle écologique): à une place parmi tant d'autres...ni plus ni moins. Il fait partie d'un large éco système fragile, ténu, qu'un trop plein d'erreurs et d'excès peut ravager. A méditer au fil des pages.


Par ailleurs, la beauté de l'ouvrage tient aussi à l'iconographie. Rob White, photographe anglais, met en scène carottes, choux rouges, petits pois, maïs, riz, fèves, pommes de terre, tomates, arachides, olives, lentilles etc... tel un land-artiste réalisant une suite de séries colorées. Ce bel ordonnancement rappelle au lecteur les sillons des champs, les lignes des blés, des seigles sous le soleil d'été ou un joli jardin aux carrés bien délimités. Parfois, une photo rappelle la légèreté des choses: ainsi les lentilles éparpillés par le souffle du photographe avant le cliché. Ah, le délicieux carré de framboises mûres à point et ne demandant qu'à être dégustées, terrible torture en cette fin d'hiver! Et ces poires, ces quartiers d'orange, ces grains de raisin...les papilles sont mise à rude épreuve...mais les yeux s'enivrent de couleurs estivales.

Un livre à dévorer ou à savourer selon son appétit....et à apprécier sans limite!
Quelques mots, glanés au fil du net, sur J.M Pelt:
Jean-Marie Pelt, pharmacien agrégé, est un botaniste-écologiste de renom. D’abord professeur de biologie végétale et de cryptogamie à la Faculté de Pharmacie de Nancy jusqu’en 1972, il fonde cette année-là à Metz l’Institut Européen d’Ecologie, et enseigne la botanique et la physiologie végétale à la Faculté des Sciences de l’université de Metz. De nombreuses missions scientifiques à l’étranger (Afghanistan, Togo, Dahomey, Côte d’Ivoire, Maroc, etc) l’amènent à s’intéresser aux pharmacopées traditionnelles de ces pays. Aujourd’hui, il est très sollicité pour tout ce qui concerne les problèmes de sécurité alimentaire, et notamment les incidences potentielles des organismes génétiquement modifiés (OGM) sur la santé et l’environnement.
Il exerce de nombreuses fonctions, parmi lesquelles celles de Président de l’Institut Européen d’Ecologie, Président de l’Association Européenne pour l’Homme, la Nature et la Vie, Secrétaire Général du Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le Génie Génétique (CRII-GEN), Président de la Fondation Denis Guichard (Fondation de France), Membre du Comité Scientifique de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, Membre du Comité 21, Chroniqueur à Santé Magazine, etc.
Une bien belle carte de visite qu'il met au service de l'écologie afin de réveiller certaines consciences endormies.

6 commentaires:

valdebaz a dit…

Voilà un joli livre que j'aimerais posséder ! Même si je n'ai pas trop le temps d'appliquer à la lettre certaines règles de base, je souhaiterais tendre vers le plus naturel possible en matière alimentaire et puis découvrir de nouvelles saveurs ! hum ! Je me retrouve souvent perplexe dans les biocoops devant des céréales ou autres dont j'ignorais l'existence. Si en plus c'est simple, je dis OUI ! Merci !

Katell Bouali a dit…

On apprend une multitude de choses dans ce beau livre.
En fait, on ne varie pas assez nos aliments de base...et la variété chez les céréales (comme dans les autres familles) cela ne manque pas!

cathulu a dit…

Tout pour me plaire !

Vanessa a dit…

Cela donne envie d'aller l'acheter tout de suite. Une présentation land-art de nos végétaux comestibles: de très belles images en perspective. Pour une amoureuse des fruits et légumes comme moi...j'aurais peut-être des idées d'autres ingrédients à cuisiner...Parle-t-il des fleurs commestibles aussi?

Katell Bouali a dit…

Hélas non, il n'y a pas de chapitre consacré aux fleurs comestibles...ce serait une idée à lui soumettre, non?

freesia a dit…

je le rajoute à ma liste !! rho lala elle devient trop longue!!!
merci pour l'info en tout cas.
a+