lundi 12 février 2007

Une aventure finlandaise


Ce roman est jubilatoire dès le premier chapitre et j'ai adhéré immédiatement au surréalisme de la situation.
Il était depuis lontemps dans ma liste de LAL et malgré les éloges de mon cher et tendre sur ce livre, je remettais sa lecture à plus tard. Puis Lire Ensemble l'a élu livre du mois...la reculade devenait impossible et ce fut tant mieux!
Le roman m'a très vite fait penser à cette chanson enfantine, faite d'associations d'idées, que je chantonnais en récréation à l'école: "Trois p'tits chats, chat, chapeau de paille...". En effet, chaque fin de chapitre ouvre un nouvel aspect de l'aventure initiatique de Vatanen.
La galerie de portraits est des plus truculentes, les situations plus cocasses les unes que les autres, aux limites de l'absurde.
Cependant, la quête du bonheur est entre les lignes, entre les mots. Ce bonheur si rare à nous apparaître qu'il ne faut surtout pas le laisser filer...l'occasion est presque toujours unique. Tel est le lièvre percuté par la voiture de Vatanen. Ce dernier saisit la perche tendue par le hasard (qui fait souvent bien les choses) et commence son périple intérieur et intime.
La Finlande, terre des sagas, des épopées, nous offre ses secrets, son intimité mais aussi son humour, féroce parfois (la chasse à l'ours est un petit bijou!).
Le lièvre, animal symbolique s'il en est, est le fil qui relie Vatanen à son envie de vivre autre chose que sa vie étriquée et sans joie. Le lièvre le révèle à lui-même et devient son "doudou", son intime désir de liberté et d'amour.
Comme toujours, ce genre d'histoire n'est jamais aisé à retranscrire. D'ailleurs, le faut-il vraiment? Rien n'est moins sûr.
Le lecteur regarde défiler les paysages du cercle polaire, la solitude mais aussi la solidarité des populations dispersées et isolées. Les rencontres, parfois irréelles de Vatanen, sont empreintes d'humanité et d'humanisme.
...La liberté ne s'enferme pas, surtout lorsqu'un homme a choisi de retourner à la vie sauvage...de lièvre.
"Le lièvre de Vatanen" est mon premier Paasilinna. Comme Camille, ce roman me fait découvrir l'univers décalé de cet auteur et me donne envie de m'y promener encore.

11 commentaires:

Allie a dit…

Je partage tout à fait ton sentiment sur ce livre! :))) J'aimerais bien retrouver, à travers une autre lecture, une impression similaire face au "lièvre de Vatanen"...

Katell Bouali a dit…

Camille a lu "Un homme heureux" de Paasilinna et son commentaire pousse à la consommation.Je t'invite à aller le lire si cela n'est déjà fait ;-)
Bonne et belle journée

florinette a dit…

Je n'ai encore rien lu de cet auteur et ton article me donne envie de découvrir son univers. Je note celui-ci et j'irais voir en biblio si je peux me procurer ses romans.

Hilde a dit…

Il n'y a pas à dire Le lièvre de Vatanen a usé les touches de mon clavier!(plusieurs commentaires et la critique de mon blog) J'apprécie énormément les romans d'Arto Paasilinna et celui là n'a pas fait exception. J'ai été envahie par une douce quiétude et comme l'a dit Allie, j'aimerais aussi trouver un autre livre qui me donne les mêmes impressions.

Katell Bouali a dit…

Merci Hilde pour ton passage. J'ai lu ton commentaire sur "Le lièvre..." qui me confirme les sensations éprouvées en le lsant, que dis-je en le dévorant!

Allie a dit…

J'ai vu son commentaire sur "Un homme heureux" et il est sur ma liste aussi :D

comme tant d'autres...

Katell Bouali a dit…

Moi aussi, je l'ai noté pour ma pile!
bonnes lectures finlandaises

La Rimule a dit…

J'ai adoré ce livre et justement je viens de mettre un commentaire sur ce roman sur un blog (http://mondaysunday.canalblog.com/archives/2007/02/15/4022485.html#comments).
Bravo donc pour ton commentaire !

Katell Bouali a dit…

Merci La rimule...Je me lance dans le découverte de cet auteur...mon mari a lu la plupart de ses romans. En ce moment il lit "La cavale du géomètre" et il adore. J'ai quelques titres à lire avant de me lancer dans "Le fils du dieu orage".

Vanessa a dit…

Je viens de lire l'article de Maijo à propos de ce livre, vous me donnez envie toutes les deux.

Katell Bouali a dit…

@vanessa: super! je suis certaine que tu adoreras le côté non conventionnel de l'écrivain et de ses personnages délirants!